Histoire de l'AIP

L’A.I.P. a vu le jour en 1912 à l’initiative de quelques habitants des Hauts de Carouge. Sa première dénomination fut l’Association de l’Est de Carouge-Pinchat-Vessy puis Association de Pinchat-Vessy, avant de trouver son appellation définitive en 1968 afin d’éviter une confusion avec la Société de Développement Place Verte-Vessy.

1912, c’est également la mise en place des premières réserves de terrains pour le chemin de fer entre La Praille et les Eaux-Vives, notre CEVA actuel. En consultant les archives, il était alors question de savoir si le train allait traverser le chemin de Pinchat en pont ou en passage à niveau !

Le but initial de la création de notre Association fut surtout la création d’équipements indigènes tels l’éclairage publique, la construction d’égouts et de canalisations, l’élargissement et le revêtement des chemins, etc.

A l’époque, les habitants de Pinchat se résumaient à une cinquantaine d’habitations et 70 enfants. Vu leur éloignement géographique, les habitants se sentaient un peu les parents pauvres, les oubliés des Autorités communales de Veyrier et Carouge, d’où le besoin de créer une association car il est bien connu que l’union fait la force.

Les années 1919/1920 furent consacrées en discussions nombreuses avec la commune de Veyrier pour l’implantation d’une école enfantine et primaire, car les cours se donnaient alors dans les petites salles de l’atelier Potter, locaux forts peu adaptés à l’enseignement. Parmi plusieurs solutions de terrains, celle choisie fut la parcelle de Choudens de 4’000 m2 avec son bâtiment pour un prix au m2 de fr. 3,25 . Ce n’est qu’en 1932/1934 que l’école y fut réellement aménagée.

Ces vingt dernières années, notre Association a dû faire face à de nombreuses tâches  afin d’essayer de maîtriser le développement, souvent cahoteux, de notre région et défendre la qualité de vie de ses habitants.

Nous pensons notamment à la sécurisation des axes routiers, au développement du site Battelle, à notre action, couronnée de succès au Tribunal Fédéral, contre l’implantation de quatre bâtiments pour 200 requérants d’asile au chemin Vert. En 2009, le chemin Sur-Rang a enfin été aménagé avec trottoir et mobilier urbain et notre recours contre la CIA nous a permis de trouver un accord pour une densification de la végétation le long du chemin de Pinchat.

Sur un plan plus artistique, l’AIP a été la cheville ouvrière de la souscription et de la réalisation du bas-relief à l’effigie de Jean PIAGET, notre illustre habitant. Comme psychologue et épistémologue, ce grand savant est encensé dans le monde entier pour ses recherches sur l’intelligence et les stades de développement de l’enfant. Peu reconnu dans son pays, comme c’est souvent le cas, nous tenions à réaliser cette sculpture à l’occasion de son 100ème anniversaire. Elle figure en bonne place sur le mur de l’école enfantine de Pinchat, à deux pas de chez lui.

Notre Association attache beaucoup d’importance à la convivialité entre ses habitants et organise plusieurs manifestations permettant de se rencontrer entre voisins et ainsi de mieux se connaître. Il y a notre manifestation « phare » qu’est notre grillade du mois de juin à l’école de Pinchat mais également, à intervalle régulier, l’aubade de la fanfare de Veyrier, l’Echo du Salève, à travers les chemins de Pinchat.

Depuis une vingtaine d’années également, notre journal, le Pinch’actuel, sert de trait d’union et de véhicule d’information auprès de tous nos habitants soit environ 900 ménages. Tous les quatre ans, un « spécial élection » permet de présenter et soutenir efficacement, toutes tendances politiques confondues, nos candidats aux élections municipales afin qu’ils soient le plus nombreux possibles à défendre nos intérêts là où les décisions se prennent.

L’implantation géographique de notre Association est particulière en ce sens que notre activité concerne aussi bien les communes de Veyrier que de Carouge puisque nous nous étendons du Rondeau à l’école de Pinchat et du cycle de Carouge à la Drize. Nous nous félicitons des excellents rapports que nous entretenons avec nos Autorités qui nous soutiennent dans nos actions.

Centenaire depuis peu, notre Association fait vraiment partie de l’histoire de Veyrier et nous sommes fiers d’avoir eu l’occasion de vous la présenter.

Gilbert POUJOULAT

Président depuis 1987